Catégorie : Les fraisiers et petits fruits Page 2 of 3

Framboisiers

Tout savoir sur les framboisiers.

Les framboisiers appartiennent à la famille des Rosacées et sont rustiques jusqu’à – 30°C ; ils peuvent être plantés jusqu’à une altitude de 700 m.

Ils demandent des sols légèrement acides, bien drainés, riches en matières organiques et restant frais. Ils doivent être plantés à une exposition mi-ombragée.

Selon les variétés la récolte débute à partir de fin juin et se termine mi novembre. Leur hauteur : 1.20 à 1.50 m.

Quand Planter ?

Les framboisiers se plantent pendant la période de repos végétatif, généralement de mi-octobre à fin mars début avril selon les régions.

Ne pas planter lorsque le sol est détrempé ou gelé.

Comment Planter ?

Préparation du sol :

De la préparation du sol dépend l’avenir de vos plantations.

Ce travail doit être réalisé, si possible,  2 à 3 semaines avant la plantation.

Préparez un sol très propre débarrassé des mauvaises herbes, surtout les chiendents et liserons) et des cailloux.

Distance de Plantation :

0.50 m entre chaque plant sur la ligne et de 2 m à 2.50 m entre les lignes.

Plantation :

Avant de procéder à la plantation, supprimez avec un outil bien tranchant les parties des racines abîmées et trempez les ensuite quelques instants dans un mélange boueux assez épais de terre et d’eau (pralinage).

Faites des trous de 40 cm en tous sens.

Mélangez la terre retirée avec du terreau, du fumier décomposé en poudre et de la corne torréfiée.

Remplissez le trou avec ce mélange au 2/3 puis placez le plant au centre et comblez le trou.

Tassez avec le pied et arrosez copieusement même par temps pluvieux.

Apportez autour de chaque plant un bon matelas de 8 à 10 cm d’épaisseur de paillettes de lin ou autres paillages organiques. De cette façon, la fraîcheur est maintenue, la teneur en humus du sol augmente et les mauvaises herbes évitées à proximité des plantes.

Comment Tailler ?

Taille à la plantation :

C’est une étape indispensable qui a pour but d’assurer la reprise des framboisiers. Taillez obligatoirement les tiges à 15-20 cm au dessus du sol.

Taille d’entretien :

Elle sera pratiquée en été, juste à la fin de la fructification.

Elle consiste à supprimer au ras du sol et totalement, les tiges qui viennent de produire des fruits (elles sont grises et lignifiées).

Conservez par contre toutes les jeunes tiges (encore vertes) nées du printemps. Ces tiges vertes produiront  en août, septembre et octobre pour les variétés remontantes, puis, à nouveau, en juillet l’année suivante.

Elles ne produiront seulement qu’en juin ou juillet suivant pour les variétés non remontantes (fructification unique).

Comment Soigner ?

Même dans les sols riches, l’apport de matières fertilisantes est une nécessité pour les framboisiers qui sont gourmands en matières organiques.

Chaque année, à l’automne, enfouissez le paillage qui est au pied des plants de framboisiers avec de l’engrais spécial petits fruits.

Placez un nouveau matelas de terreau ou autre paillage.

Traitements contre les insectes.

Lutte préventive :

Pour lutter contre de nombreux parasites (pucerons, acariens, jeunes chenilles, cochenilles farineuses) adoptez des chrysopes ! Les larves de cet auxiliaire sont de redoutables prédateurs de ces ravageurs ! (Maison d’hivernage et Œufs de chrysopes).

Notre service ‘Conseils Jardin’ est à votre disposition pour tous autres traitements concernant d’autres attaques parasitaires qui pourraient se manifester.

Lutte curative :

Pucerons : Appliquez dès l’apparition des premiers individus un insecticide spécifique. (Anti-pucerons pour jardin biologique ‘Naturen’).

Avant toute utilisation, lire attentivement l’étiquette et respecter strictement les usages, doses et précautions d’emploi.

Caississier

Les cassissiers appartiennent à la famille des Grossulariacées et sont rustiques jusqu’à – 30°C ; ils peuvent être plantés jusqu’à une altitude de 600 m. 

Ils demandent des sols profonds, bien drainés et riches en matières organiques. Ils doivent être plantés à une exposition mi-ombragée. La récolte s’effectue en juillet. Leur hauteur : 1.20 à 1.50 m.

Comment les associer ?

La plupart des variétés de cassissiers ne sont pas autofertiles, ce qui signifie que pour fructifier il convient de planter une autre variété compatible.

Pour chaque variété que nous commercialisons, nous indiquons celle qui est pollinisatrice.

Quand Planter ?

Les cassissiers se plantent pendant la période de repos végétatif, généralement de mi octobre à fin mars début avril selon les régions. Ne pas planter lorsque le sol est détrempé ou gelé.

Comment Planter ?

Préparation du sol :

De la préparation du sol dépend l’avenir de vos plantations. Ce travail doit être réalisé, si possible,  2 à 3 semaines avant la plantation.

Préparez un sol très propre débarrassé des mauvaises herbes, surtout les chiendents et liserons) et des cailloux.

Distance de Plantation :

1.20 à 1.50 m entre chaque plant.

Plantation :

Avant de procéder à la plantation, supprimez avec un outil bien tranchant les parties des racines abîmées et trempez les ensuite quelques instants dans un mélange boueux assez épais de terre et d’eau (pralinage).

Faites des trous de 40 cm en tous sens. Mélangez la terre retirée avec du terreau, du fumier décomposé en poudre et de la corne torréfiée. Remplissez le trou avec ce mélange au 2/3 puis placez le plant au centre et comblez le trou. Tassez avec le pied et arrosez copieusement même par temps pluvieux. 

Comment Tailler ?

Taille à la plantation :

C’est une étape indispensable qui a pour but d’assurer la reprise des cassissiers et de former des touffes à centre ouvert. Taillez tous les rameaux au-dessus du 4ème ou 5ème œil, tourné vers l’extérieur. Conservez 4 ou 5 branches en supprimant celles qui encombrent le cœur de l’arbuste.

Tailles de fructification :

A partir du 3è hiver qui suit la plantation ; la taille consiste uniquement à supprimer les branches faibles, cassées ou en surnombre au centre de la touffe, ou les branches qui retombent sur le sol.

Les branches conservées sont raccourcies de 1/3 de la pousse de l’année précédente.

A partir du 5è hiver, éliminez progressivement mais entièrement les branches portant des rameaux ayant fructifié 2 ou 3 ans, afin de renouveler le bois, d’aérer le centre de la touffe et indirectement d’accroître le volume des fruits.

Comment Soigner ?

Même dans les sols riches, l’apport de matières fertilisantes est une nécessité pour les cassissiers.

A partir du 2è automne de plantation, et en alternance un automne sur deux, incorporez par un léger bêchage du compost ou un mélange de terreau et de fumier en poudre.

L’automne où vous ne faites pas d’apports organiques, enfouissez un engrais spécial petits fruits.

Traitements contre les insectes et maladies.

Insectes :

Lutte préventive :

Pour lutter contre de nombreux parasites (pucerons, acariens, jeunes chenilles, cochenilles farineuses) adoptez des chrysopes ! Les larves de cet auxiliaire sont de redoutables prédateurs de ces ravageurs !

Notre service ‘Conseils Jardin’ est à votre disposition pour tous autres traitements concernant d’autres attaques parasitaires qui pourraient se manifester.

Lutte curative :

Pucerons :

Appliquez dès l’apparition des premiers individus un insecticide spécifique.

Avant toute utilisation, lire attentivement l’étiquette et respecter strictement les usages, doses et précautions d’emploi.

Maladies :

Sur les cassissiers, des maladies peuvent se développer lorsque les conditions climatiques du printemps sont froides et pluvieuses :

Lutte curative :

L’Anthracnose (petites taches brunes anguleuses sur les feuilles qui tombent prématurément) : traitez avec un fongicide spécifique  puis renouveler 10 à 12 jours plus tard.  

La Rouille (petites taches jaune virant au brun à la face supérieure  et pustules orange à la face inférieure entraînant la chute des feuilles) : traitez avec un fongicide spécifique  puis renouveler 10 à 12 jours plus tard.

L’Oïdium (feutrage blanc épais à la surface des feuilles) :traitez avec un fongicide spécifique puis renouveler 10 à 12 jours plus tard 

Avant toute utilisation, lire attentivement l’étiquette et respecter strictement les usages, doses et précautions d’emploi.

Nous sommes à votre disposition pour tous autres traitements concernant d’autres attaques parasitaires qui pourraient se manifester.

Tout sur les fraisiers

Conseils fraisiers

Les fraisiers n’auront plus de secret pour vous !

Les fraisiers appartiennent à la famille des Rosacées et sont rustiques jusqu’à -20°C ; ils peuvent être plantés jusqu’à une altitude de 1200 m.

Ils doivent être plantés à une exposition ensoleillée ou mi-ombragée, les variétés à gros fruits redoutent les zones ombragées.

Ils demandent des sols légèrement acides, bien drainés, riches en matières organiques et restant frais.

Les premières fleurs, de couleur blanches, apparaissent en avril.

Selon les variétés et la région, la récolte débute à partir de début mai et se termine fin septembre début octobre.

La durée d’une fraiseraie est de 2 à 3 ans maximum.

Renouvelez les plants à un autre endroit de votre jardin.

Son histoire :

Le fruit du fraisier était déjà consommé au temps des romains : la fraise des bois.

Les diverses variétés que nous consommons maintenant sont issues de multiples croisements de fraisiers originaires des 2 Amériques ‘du Nord’ et du ‘Sud’.

Le fraisier qui provient d’Amérique du Sud, précisément du Chili (Conception), nous a été rapporté en 1714 par Amédée François Frézier, ingénieur militaire, botaniste et cartographe français né à Chambéry en 1682.

Les fruits étaient plus gros que ceux de nos fraisiers des bois et de couleur ‘rouge blanchâtre’ mais avec un parfum un peu moins prononcé.

Certains plants qui ont survécu au long voyage en bateau ont été remis au jardin royal à Paris puis transféré au jardin botanique de Brest.

Après croisement avec d’autres variétés européennes, des plants furent cultivés à Plougastel vers 1750.

Pour la petite histoire …

La fraise est devenue un symbole de plaisir d’amour à partir de cette époque-là ; on nommait ‘fraise’ les tétons des femmes, ce qui amena l’expression ‘aller aux fraises’ qui signifiait alors ‘ aller flirter’ !

Cette expression est aussi utilisée lorsque les bas de pantalons sont retournés bien au-dessus de la cheville !

Une autre expression : ‘ramener sa fraise’ : intervenir dans une discussion alors que celle-ci ne nous concerne pas !

Les indiens Ojibwa de l’Ontario pensent que l’âme des défunts reste errante jusqu’à ce qu’elle rencontre une fraise à l’apogée de sa maturité.

Lorsqu’elle y goûte, elle peut alors entrer au Pays des Morts et reposer en paix pour l’éternité.

Nutrition et diététique.

Fruit rafraîchissant (riche en eau) et peu énergétique : 35 Kcal pour 100 g !

Riche en vitamine C (60 mg/100g ; bien plus que l’orange !).

Sa culture en pleine terre.

Les fraisiers doivent être plantés à une exposition ensoleillée ou mi-ombragée, les variétés à gros fruits redoutent les zones ombragées.

Ils demandent des sols légèrement acides, bien drainés, riches en matières organiques et restant frais.

Sur le balcon.

Optez pour le fraisier ‘Mount Everest’, riche en goût et parfumées les fraises sont de taille moyenne.

Le plant émet de très longs stolons (jusqu’à 1 m) que l’on palisse sur un treillage ou qui retombent en cascade d’une suspension. Apportez de l’engrais à ce fraisier gourmand.

Mais rien ne vous empêche de choisir l’une ou l’autre de nos variétés que vous planterez dans de grandes jardinières ou en grands pots.

Comment Choisir ?

Votre choix devra tenir compte de vos goûts et de vos désirs, à propos de l’échelonnement des maturités, de la saveur et de l’utilisation des fruits (consommation en frais, en pâtisserie, en confiture…).

Quand Planter ?

Les fraisiers gagnent à être planter dès le 15 septembre si possible et jusqu’en novembre.

Si la plantation n’a pu avoir lieu à l’automne, celle-ci peut se faire à partir de mi mars et jusqu’à mi avril pour les plants vendus en racines nues. Pour ceux qui sont commercialisés en godet on peut poursuivre jusqu’à fin mai début juin.

Ne pas planter lorsque le sol est détrempé ou gelé.

Comment Planter ?

Préparation du sol :

De la préparation du sol dépend l’avenir de vos plantations. Ce travail doit être réalisé si possible 2 à 3 semaines avant la plantation.

Incorporez dans le sol un mélange de fumier concentré en poudre et du terreau.

Si vous souhaitez ne pas avoir à désherber et que les fruits ne soient pas souiller pensez au film de paillage.

Installez le film de paillage et fixez le au sol par des agrafes métalliques.

Entaillez ensuite le film en croix, à l’aide d’un couteau, à l’emplacement de chaque plant.

Distance de Plantation :

Fraisiers à gros fruits : 40 à 50 cm (60 cm entre les rangs).

Fraisiers à petits fruits : 30 à 40 cm en tous sens.

Plantation :

Juste avant la plantation, préparez les plants à l’abri du soleil et du vent : supprimez à l’aide d’un outil tranchant les feuilles déchirées et coupez les pointes des racines.

Plants livrés en botte (racines nues)

Placez les racines en éventail sur une petite butte de terre.

Comblez le trou avec de la terre fine ou du terreau.

Le cœur du plant doit être à demi enterré.

Tassez la terre de remblai à la main autour des plants en aménageant une petite cuvette d’arrosage.

Arrosez aussitôt avec un arrosoir sans pomme.

Griffez ensuite le terrain pour l’alléger aux endroits de piétinement.

Plants livrés en godet

Faites trempez le godet dans l’eau pendant 5 minutes, puis laisser égoutter avant de le retirer sans défaire la motte de terre.

Placez le fraisier dans le trou fait avec un transplantoir (plantoir à bulbes).

Comblez le trou avec de la terre fine ou du terreau.

Le cœur du plant doit être à demi enterré.

Tassez la terre de remblai à la main autour des plants en aménageant une petite cuvette d’arrosage.

Arrosez aussitôt avec un arrosoir sans pomme.

Griffez ensuite le terrain pour l’alléger aux endroits de piétinement.

Comment Soigner ?

Arrosez les plants individuellement en période sèche, au cours de la saison de végétation qui suit la plantation.

A l’automne, épandez sur le sol, 80 g/m² d’engrais fraisier griffez pour faire pénétrer dans la terre, puis arrosez.

Pour les variétés à fructification remontante, faites un nouvel apport à la fin de la première cueillette.

Dans le cas d’une culture sur film plastique, faites dissoudre l’engrais dans l’eau et distribuez individuellement à l’arrosoir sans pomme.

Traitements contre les insectes et maladies.

Insectes :

Lutte préventive :

Pour lutter contre de nombreux parasites (pucerons, acariens, jeunes chenilles, cochenilles farineuses) adoptez des chrysopes ! Les larves de cet auxiliaire sont de redoutables prédateurs de ces ravageurs !

Lutte curative :

Acariens : appliquez dès l’apparition des premiers symptômes (l’envers de la feuille est grise avec parfois quelques fines toiles qui l’enveloppe) un acaricide spécifique.

En cas de fortes attaques, renouvelez le traitement 14 jours après.

Les Pucerons : appliquez dès l’apparition des premiers individus un insecticide spécifique :

Avant toute utilisation, lire attentivement l’étiquette et respecter strictement les usages, doses et précautions d’emploi.

Maladies :

L’oïdium : feutrage blanc sur le feuillage qui peut être déformé en cas de fortes attaques.

Traitez dès l’apparition des premiers symptômes avec un fongicide à base de myclobutanil et mancozèbe. Renouvelez le traitement 10 à 12 jours après.

Avant toute utilisation, lire attentivement l’étiquette et respecter strictement les usages, doses et précautions d’emploi.

Page 2 of 3

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén