Les fraisiers et petits fruits

Mûriers

Tout savoir sur les mûriers

Les mûres appartiennent à la famille des Ericacées et sont rustiques jusqu’à – 25°C ; elles peuvent être plantés jusqu’à une altitude de 600 m.

Elles demandent des sols, profonds, bien drainés et riches en matières organiques. Elles doivent être plantées à une exposition ensoleillée. La récolte s’effectue de début août à mi-septembre juillet à mi-août. Elles émettent des tiges sarmenteuses de 2 à 5 mètres.

Quand Planter ?

Les mûres sont vendues en conteneur ce qui permet de les planter pratiquement toute l’année hormis les périodes de fortes gelées, de fortes pluies et les 2 mois d’été juillet août.

Ne pas planter lorsque le sol est détrempé ou gelé.

Comment Planter ?

Préparation du sol :

De la préparation du sol dépend l’avenir de vos plantations. Ce travail doit être réalisé si possible 2 à 3 semaines avant la plantation. Faites, au minimum, un trou de 0.60 m en tous sens.

Conservez la bonne terre végétale (celle de surface) et remplacez celle de fond par un mélange de terreau, de fumier décomposé et de corne torréfiée .

Plantation :

Juste avant la plantation, trempez la plante dans un seau d’eau avec le conteneur pendant ¼ d’heure environ.

Laissez égoutter avant de retirer le pot. Placez la motte dans le trou, sa partie supérieure doit être légèrement enterrée (1 ou 2 cm).

Comblez le trou avec de la terre végétale bien émiettée jusqu’à ce que la motte soit entièrement recouverte. Tassez autour de la motte. Arrosez copieusement même si il pleut (1 arrosoir de 10 litres).

Distance de Plantation :

3 à 4 mètres entre chaque plant. 

Comment Tailler ?

Taille à la plantation :

Ne pratiquez aucune taille à la plantation.

Tailles d’entretien :

A la fin des récoltes, toutes les tiges ayant fructifié sont coupées à leur point de naissance.

Comment Soigner ?

Même dans les sols riches, l’apport de matières fertilisantes est une nécessité pour les mûres.

A partir du 2è automne de plantation, et en alternance un automne sur deux, incorporez par un léger bêchage du compost ou un mélange de terreau et de fumier en poudre.

L’automne où vous ne faites pas d’apports organiques, enfouissez un engrais spécial petits fruits.

Traitements contre les insectes et maladies.

Les parasites et les maladies étant rares et peu préjudiciables, il n’est pas nécessaire d’envisager de traitement pour cette espèce.

Groseillers

Tout savoir sur les groseilliers 

Les groseilliers appartiennent à la famille des Grossulariacées et sont rustiques jusqu’à – 30°C ; ils peuvent être plantés jusqu’à une altitude de 600 m. Ils demandent des sols profonds, bien drainés et riches en matières organiques.

Ils doivent être plantés à une exposition mi-ombragée. La récolte s’effectue de juillet à mi août selon les variétés et les régions. Leur hauteur : 1.20 à 1.50 m. Les groseilliers sont autofertiles.

Quand Planter ?

Les groseilliers se plantent pendant la période de repos végétatif, généralement de mi octobre à fin mars début avril selon les régions.

Ne pas planter lorsque le sol est détrempé ou gelé. 

Comment Planter ?

Préparation du sol :

De la préparation du sol dépend l’avenir de vos plantations.

Ce travail doit être réalisé, si possible,  2 à 3 semaines avant la plantation.

Préparez un sol très propre débarrassé des mauvaises herbes, surtout les chiendents et liserons) et des cailloux. 

Distance de Plantation :

1.20 à 1.50 m entre chaque plant.

Plantation :

Avant de procéder à la plantation, supprimez avec un outil bien tranchant les parties des racines abîmées et trempez les ensuite quelques instants dans un mélange boueux assez épais de terre et d’eau (pralinage).

Faites des trous de 40 cm en tous sens.

Mélangez la terre retirée avec du terreau, du fumier décomposé en poudre et de la corne torréfiée.

Remplissez le trou avec ce mélange au 2/3 puis placez le plant au centre et comblez le trou.

Tassez avec le pied et arrosez copieusement même par temps pluvieux. 

Comment Tailler ?

Taille à la plantation :

C’est une étape indispensable qui a pour but d’assurer la reprise des groseilliers et de former des touffes à centre ouvert.

Taillez tous les rameaux au-dessus du 4è ou 5è œil, tourné vers l’extérieur.

Conservez 4 ou 5 branches en supprimant celles qui encombrent le cœur de l’arbuste.

Tailles de fructification :

A partir du 3è hiver qui suit la plantation ; la taille consiste uniquement à supprimer les branches faibles, cassées ou en surnombre au centre de la touffe, ou les branches qui retombent sur le sol.

Les branches conservées sont raccourcies de 1/3 de la pousse de l’année précédente.

A partir du 5è hiver, éliminez progressivement mais entièrement les branches portant des rameaux ayant fructifié 2 ou 3 ans, afin de renouveler le bois, d’aérer le centre de la touffe et indirectement d’accroître le volume des fruits. 

Comment Soigner ?

Même dans les sols riches, l’apport de matières fertilisantes est une nécessité pour les groseilliers.

A partir du 2ème automne de plantation, et en alternance un automne sur deux, incorporez par un léger bêchage du compost ou un mélange de terreau et de fumier en poudre.

L’automne où vous ne faites pas d’apports organiques, enfouissez un engrais spécial petits fruits.

Framboisiers

Tout savoir sur les framboisiers.

Les framboisiers appartiennent à la famille des Rosacées et sont rustiques jusqu’à – 30°C ; ils peuvent être plantés jusqu’à une altitude de 700 m.

Ils demandent des sols légèrement acides, bien drainés, riches en matières organiques et restant frais. Ils doivent être plantés à une exposition mi-ombragée.

Selon les variétés la récolte débute à partir de fin juin et se termine mi novembre. Leur hauteur : 1.20 à 1.50 m.

Quand Planter ?

Les framboisiers se plantent pendant la période de repos végétatif, généralement de mi-octobre à fin mars début avril selon les régions.

Ne pas planter lorsque le sol est détrempé ou gelé.

Comment Planter ?

Préparation du sol :

De la préparation du sol dépend l’avenir de vos plantations.

Ce travail doit être réalisé, si possible,  2 à 3 semaines avant la plantation.

Préparez un sol très propre débarrassé des mauvaises herbes, surtout les chiendents et liserons) et des cailloux.

Distance de Plantation :

0.50 m entre chaque plant sur la ligne et de 2 m à 2.50 m entre les lignes.

Plantation :

Avant de procéder à la plantation, supprimez avec un outil bien tranchant les parties des racines abîmées et trempez les ensuite quelques instants dans un mélange boueux assez épais de terre et d’eau (pralinage).

Faites des trous de 40 cm en tous sens.

Mélangez la terre retirée avec du terreau, du fumier décomposé en poudre et de la corne torréfiée.

Remplissez le trou avec ce mélange au 2/3 puis placez le plant au centre et comblez le trou.

Tassez avec le pied et arrosez copieusement même par temps pluvieux.

Apportez autour de chaque plant un bon matelas de 8 à 10 cm d’épaisseur de paillettes de lin ou autres paillages organiques. De cette façon, la fraîcheur est maintenue, la teneur en humus du sol augmente et les mauvaises herbes évitées à proximité des plantes.

Comment Tailler ?

Taille à la plantation :

C’est une étape indispensable qui a pour but d’assurer la reprise des framboisiers. Taillez obligatoirement les tiges à 15-20 cm au dessus du sol.

Taille d’entretien :

Elle sera pratiquée en été, juste à la fin de la fructification.

Elle consiste à supprimer au ras du sol et totalement, les tiges qui viennent de produire des fruits (elles sont grises et lignifiées).

Conservez par contre toutes les jeunes tiges (encore vertes) nées du printemps. Ces tiges vertes produiront  en août, septembre et octobre pour les variétés remontantes, puis, à nouveau, en juillet l’année suivante.

Elles ne produiront seulement qu’en juin ou juillet suivant pour les variétés non remontantes (fructification unique).

Comment Soigner ?

Même dans les sols riches, l’apport de matières fertilisantes est une nécessité pour les framboisiers qui sont gourmands en matières organiques.

Chaque année, à l’automne, enfouissez le paillage qui est au pied des plants de framboisiers avec de l’engrais spécial petits fruits.

Placez un nouveau matelas de terreau ou autre paillage.

Traitements contre les insectes.

Lutte préventive :

Pour lutter contre de nombreux parasites (pucerons, acariens, jeunes chenilles, cochenilles farineuses) adoptez des chrysopes ! Les larves de cet auxiliaire sont de redoutables prédateurs de ces ravageurs ! (Maison d’hivernage et Œufs de chrysopes).

Notre service ‘Conseils Jardin’ est à votre disposition pour tous autres traitements concernant d’autres attaques parasitaires qui pourraient se manifester.

Lutte curative :

Pucerons : Appliquez dès l’apparition des premiers individus un insecticide spécifique. (Anti-pucerons pour jardin biologique ‘Naturen’).

Avant toute utilisation, lire attentivement l’étiquette et respecter strictement les usages, doses et précautions d’emploi.